Voilà les dates qui vont marquer la fin de l'utilisation de ces objets plastiques

par

Vers la fin de l'utilisation des objets en plastique à usage unique... oui, mais quand ?

Jeudi 30 janvier dernier, le Parlement a définitivement adopté le projet de loi anti-gaspillage pour une économie circulaire, qui fixe à 100% l'objectif de plastique recyclé d'ici à 2025. Pour le moment, nous en sommes loin, puisqu'en 2016, seuls 26% des emballage plastiques ont été recyclés en France, selon les derniers chiffres communiqués par l'organisation Plastics Europe. Bref, bien loin des 50% de l'Allemagne ou encore de la Suède...

coton-tiges
Les cotons-tiges interdits depuis le 1er janvier 2020

L'objectif premier est d'interdire l'utilisation de produits en plastique à usage unique, ces objets du quotidien que l'on jette donc aussitôt après les avoir utilisés. Après la fin des sacs en plastique à usage unique en 2017, le début d'année 2020 a vu celle d'autres objets en plastique, comme les assiettes, les gobelets et les cotons-tiges. Les bouteilles en plastique dans les cantines scolaires sont également désormais interdites depuis le 1er janvier.

En 2021, couverts, touillettes, pailles jetables, boîtes en polystyrène expansé (type boîtes à kébab), pots de glace, piques à steak, couvercles des gobelets à emporter, plateaux-repas, tiges pour ballons, confettis en plastique ou encore emballages en plastique pour les fruits et légumes de moins de 1,5 kg seront également interdits. Il faudra attendre 2022 pour assister également à la fin des sachets de thé ou celle de la distribution gratuite de bouteilles d'eau dans les entreprises.

bouteilles d'eau plastique
La distribution gratuite des bouteilles d'eau en entreprises bientôt interdite 

Manger un burger dans un fast-food dans un récipient en plastique jetable ne sera plus possible en 2023, de même qu'avoir son petit jouet en plastique gratuitement dans les menus enfants. Particulièrement discutée, c'est cette année-là que les consignes pour les bouteille plastiques devraient être appliquées. Les microplastiques « intentionnellement ajoutés » dans les cosmétiques, produits d'entretien ou dispositifs médicaux, ces particules qui polluent énormément les océans, devraient, quant à eux, être progressivement interdits d'ici à 2027.

Plus globalement, l'objectif est d'arriver à la fin totale du plastique à usage unique d'ici à 2040. En attendant cette date (lointaine hélas), plusieurs alternatives existent déjà, comme l'inox, le bois, le carton, le bambou, le palmier, l'amidon ou encore la fibre de canne.

Source : Shoko - Crédit : Unsplash @Sharon McCutcheon, Unsplash @Jonathan Chng, Unsplash @Foto T