We Love Green 2015 : Récap' des 2 jours de festival !

par
Des sneakers pour danser au We Love Green 2015

Nous y étions ! meltyFashion retrace, pour vous, ses deux jours au coeur du festival We Love Green 2015

Le festival We Love Green, au programme girly à souhait, vient tout juste de fermer ses portes aux centaines de personnes venues apprécier un line up sur-mesure. Déjà nostalgiques de l'ambiance dynamique de la scène electro, nous voulions partager avec vous nos coups de coeur... et il y en a une beaucoup. Bien sûr il est question de look mais comme le souligne si bien l'une des nos rédactrices, We Love Green 2015 fut également le "Woodstock 16 ème" de Bagatelle. Nous n'avons rien eu à jalouser à Coachella, les filles venues danser étaient très lookées. Si les talons de plus 5 cm pour un festival nous font froid dans le dos, les kimonos et autres couronnes de fleurs - un classique du genre - n'ont pas manqué de créer un combo parfait pour chiller au soleil avec de la bonne musique. Les plus téméraires se seront dirigées vers le stand Khiel's plein à craquer de nouveautés mais dont la file d'attente était particulièrement impressionnante. Sans perdre de temps, nous filions au Hippy Market, nous sommes toujours à court de short en jeans surtout avec les presque 25 degrés de la journée de samedi. We Love Green avait pensé à tout pour son édition 2015.

Look 70's au We Love Green 2015, repéré par meltyFashion
Look 70's au We Love Green 2015, repéré par meltyFashion
meltyFashion a repéré tout plein de kimonos au We Love Green 2015
Look 70's au We Love Green 2015, repéré par meltyFashion
Couronnes de fleurs et tatouages éphémères au rendez-vous au We Love Green 2015
Look 70's au We Love Green 2015, repéré par meltyFashion
Le stand Khiel's au We Love Green 2015
Look 70's au We Love Green 2015, repéré par meltyFashion
On a fait un tour au Hippy Market du We Love Green 2015
Look 70's au We Love Green 2015, repéré par meltyFashion
La roue de la fortune Ugg au We Love Green 2015
Look 70's au We Love Green 2015, repéré par meltyFashion

Après avoir croisé Kenza Sadoun-El Glaoui, nous avons compris l'enjeu mode de We Love Green 2015, bien plus présent que sur l'édition précédente. Est-ce la tendance des 70's qui a inspiré les filles ou simplement l'ambiance chaleureuse du festival ? Nous n'avons pas la réponse mais pour le coup, nous étions bien contentes d'avoir adopté la sneaker pour danser et sauter sur la musique des groupes de la grande scène. Et quelle chance d'avoir pu nous retrouver au premier rang, la foule abondait. Ni une, ni deux, les photos fusent, Hanni El Khatib nous réjouit de ses riffs sensuels et puissants faisant ressortir toute notre énergie rock. Bien sage en ces premières heures de festival, c'est au rythme de sa voix envoûtante que le public de We Love Green s'est peu à peu ouvert aux "chill vibes", comme le soulignait le chanteur américain. Avec Two Brothers, Hanni El Khatib a pu mettre tout le monde d'accord nous faisant même le plaisir de descendre de scène pour faire rugir sa guitare, accroché à la barrière du public. Pour l'occasion, les filles avaient sorti leur plus beau liptstick rouge, histoire d'attirer l'attention du sexy chanteur. Pas de doute, We Love Green n'est pas un festival comme les autres ...

meltyfashion we love green 2015 festioval recap deux jours, we love green 2015 looks festival meltyfashion, we love green 2015 meltyfashion hanni el khatib
Hanni el Khatib joue près du public au We Love Green 2015

Si l'an passé nous avions mis un carton jaune à l'organisation du festival - notamment concernant le peu d'accès aux WC - c'est un retournement de situation pour We Love Green 2015. Ces petits couacs en moins, nous avons pu profiter de la grande scène comme il se doit en re-découvrant avec intensité le groupe Django Django qui, par ses looks black & white graphique, et son rock fusion nous a enchanté. Pour l'occasion, filles et mecs s'étaient affublés de paillettes et autres accessoires comme des foulards dans les cheveux. Bras en l'air, c'est avec joie que le public entier s'est mis à suivre chaque note du concert. Couché de soleil en plus, l'ambiance était palpable et le public absorbé par les animations visuelles qui n'ont fait que croître avec l'arrivée de Christine and the Queens sur scène. Avec pas moins d'une heure et quart de concert, la chouchoute du public français n'a rien laissé au hasard : danses calibrées au millimètre, générosité incroyable mais aussi et surtout des surprises à n'en plus finir. Touts et toutes ont apprécié ces reprises, notamment son a capella sur un morceau de Mickael Jackson, ainsi que ses délires sur de la house. Explosion émotionnelle lorsque vient - pour clore sa performance - un moment de partage avec le public sur le dernier refrain de Nuit 17 à 52.

meltyfashion we love green 2015 festioval recap deux jours, we love green 2015 looks festival meltyfashion couche de soleil
Le coucher de soleil pour Django Django au We Love Green 2015
meltyfashion we love green 2015 festioval recap deux jours, we love green 2015 looks festival meltyfashion, we love green 2015 meltyfashion concert christine and the queens
Ombre parfaite de Christine and the Queens au We Love Green 2015

La samedi du We Love Green 2015 nous a ébloui et le soleil était au rendez-vous, malheureusement hier c’était une tout autre histoire. Bien qu'une ambiance douce et enthousiaste régnait, nous restions malgré tout menacés par la pluie. Moment de grâce, cependant, quand José Gonzales - enchanteur - a réussi à décrocher un rayon de soleil. Cette joie de courte durée a pourtant été compensée par la qualité des artistes musicaux programmés. Au moment où quelques couronnes de fleurs ont été rafraîchies par la pluie qui finit par tomber, Joey Badass survolté est entré sur scène. Tentant de faire rapper la foule en vain, il a finalement déclarer : "I Love greeeeen, by "green" you know what I mean !". On avait compris Joey. Changement total de cap et de scène pour filer assister au dj set d'un Nicolas Jaar qui réchauffe la foule qui danse désormais sous des torrents d'eau, au rythme de sonorités éclectiques. Inutile de préciser que les filles légèrement vêtues ont du avoir un coup de froid des plus sévères. Finalement, quelques minutes plus tard, Ratatat a réchauffé la foule avec son énergie et ses images psychédéliques, offrant au festivaliers de We Love Green un final survolté !

Crédit : Sarah Attalaoui, meltyfashion.fr