Who's Next septembre 2015 : Eliurpi, la marque espagnole romantique

par
Eliurpi étonnante marque espagnole sur Première Classe

Pas de répit pour la création avec le démarrage, aujourd'hui, de l'édition de Septembre du Who's Next. C'est à l'espace Première Classe que nous avons été charmées par la marque espagnole et romantique Eliurpi

Dès nos premiers pas nous savions que le pari du Who's Next et de son programme était tenu. Avec de nouvelles têtes créatives, le salon de mode met la barre encore très haute pour nous surprendre. C'est d'ailleurs à l'international que se fait notre premier coup de coeur avec la marque espagnole Eliurpi. Misant sur des couleurs passées pour les filles diaphanes et romantiques, Eliurpi nous prouve avec des pièces vêtements et des accessoires que le totoal look a parfois du bon. La combo pantalon loose et coloré avec un chapeau accessorisé d'une couronne fleurie est finalement loin d'être ringarde ou too much. A la tête de cette marque créative et handmade se trouve Elisabet Urpí, designer, et son acolyte photographe Nacho Umpiérrez qui livrent, à deux, un univers hautement subtil...

Hoy va de Sombreros y Flores ♡ preparando novedades! ♡♥♡ #hats & #flowers #eliurpi

Une photo publiée par eliurpi (@eliurpi) le

C'est en 2010, soit un an avant que Who's Next et Première Classe ne deviennent les références des salons de mode B-to-B, que la marque Eluirpi naît à Barcelone. Avec comme envie folle de redorer le blason des fleurs, encore apparentées à un caractère desuet, Eliurpi imagine des collections complètes allant du sac au vêtement en passant par l'accessoire de tête afin de faire porter son univers rêveur et vaporeux. Mais ce n'est pas tout pusique l'un des mots d'ordre d'Eliurpi, après la qualité, est aussi de mettre en avant des traditions artisanales qui lui sont chères. Rien d'étonnant donc de trouver en chaque pièce un je ne sais-quoi de non parfait qui induit le travail d'une main et non d'une machine. Après avoir été subjuguées par l'Instagram léché d'Eliurpi c'est pour ses détails, ses couleurs comme des Madeleine de Proust que nous avons fini par succomber. Pour voir ses pièces de plus près, rendez-vous sur son stand à Première Classe ou dans sa boutique à Barcelone.

Crédit : Nacho Umpiérrez