S'inscrire
tracking
Épanouissement personnel

10 erreurs que l'on fait toutes avant d'avoir 30 ans 

Publié par
marine Pineau
, le .
Mis à jour le .
Temps de lecture : ~ 3 min
No thumbnail

Pour beaucoup, avoir 30 ans, c'est comme enfin devenir adulte et atteindre la maturité. Mais, et si la vérité, c'était qu'30 ans, on apprenait de nos erreurs ? 

30 ans, c'est un peu notre bête noire à toutes. 30 ans, c'est le début des (vraies) responsabilités et de la vie d'adulte. Alors la plupart du temps, on a un peu de mal à s'y faire - au point de faire comme Joey Tribbiani et de passer des deals avec des anges imaginaires tous les ans pour éviter de prendre l'année supplémentaire qui nous rapproche un peu plus de la trentaine. Et puis un jour, on réalise que 30 ans, ce n'est pas un drame et que miracle, on a même appris des erreurs passées. D'ailleurs, quelles sont ces fameuses erreurs ? 

#1. Ne pas savoir dire "NON"

La peur de vexer, la peur de mal se faire voir... beaucoup de peurs justifient notre incapacité à dire "non". Et pourtant, parfois, ça fait du bien. Heureusement, on apprend à s'écouter (avec le temps) et surtout, on apprend à ne pas s'infliger quelque chose que l'on ne voulait pas au départ. 

#2.  Se mettre (beaucoup) trop de pression

Quand on a 20 ans et qu'on est en plein dans les études supérieures, on se met une pression énorme et le pire, c'est que ce ne sont pas nécessairement les examens qui en sont la cause. En fait, on a l'impression de jouer notre vie à la fac (ou ailleurs). Sauf que contrairement aux apparences, ce n'est pas le cas. Hey, ce n'est pas grave de se tromper de filière et de découvrir une passion pour la psycho quand on a pris chimie. Vraiment, ce n'est pas grave. Tout se rattrape. 

#3. Négliger sa relation avec ses parents 

A 20 ans, on se considère comme adulte. Sauf que... non, en fait. On apprend à devenir adulte, nuance. Et forcément, on a tendance à négliger nos parents, estimant que l'on en a plus besoin. Et... quand vient la première déclaration d'impôts, on appelle maman en pleurant. 

#4. Ne pas savoir négocier 

Premier stage, premier job. On serre les dents, on se dit que c'est difficile et qu'il faut tenir. Sauf que parfois, il faut savoir imposer des limites. Ou faire valoir ses droits. Et quand on sort à peine de l'école, c'est compliqué de s'affirmer. Heureusement, c'est quelque chose que l'on finit par intégrer. 

#5. Acheter (trop) de fringues 

Okay, on n'a jamais assez de fringues. On vous accorde ce point. Le problème, c'est dans l'euphorie, on peut vite céder aux achats compulsifs. Mais, vraiment très vite. Non, le manteau en fourrure rose n'était pas une bonne idée. Comme le pantalon en vinyle violet, d'ailleurs. 

#6. Quand on perd ses amis 

Quand on a 20 ans, on s'imagine que l'amitié est éternelle. Pourtant, ce n'est pas le cas. Des amis, vous en perdrez. Beaucoup. D'ailleurs, une étude atteste même qu'à 25 ans, on perd une majorité de nos amis. Au début, c'est douloureux et difficile. On a peur de se retrouver seule, on fait tout et n'importe quoi pour sauver les meubles. Et puis un jour, on réalise que c'était un mal nécessaire. Ca s'appelle évoluer. Et c'est normal de comprendre que certaines personnes ne nous correspondent plus. 

#7. Négliger son appart 

Quand on commence son premier boulot, on n'a clairement pas le temps de s'arrêter sur les détails : il faut un appart qui soit propre et de préférence, abordable. L'idée, c'est de ne pas laisser son appart à l'abandon et de n'y rentrer que pour dormir. Faites votre nid, décorez-le (de préférence avec de la couleur)... faîtes votre premier vrai chez vous. 

#8. S'accrocher à une relation 

Peut-être la pire erreur. On est jeune, il est beau, il est grand et fort... bref, il est tout ce que voulez. Mais peut-être n'est-il pas le bon. Il faut savoir reconnaitre quand une relation s'effrite et quand on est jeune, c'est parfois difficile. Heureusement, avec le temps, on apprend. Et on ne refait pas les mêmes erreurs.

#9. Réseaux sociaux et confiance en soi 

Clairement, à 20 ans (et même avant), on accorde trop de place aux réseaux sociaux. On tweete sa position, on snap sa soirée, on laisse une photo souvenir sur Instagram et on demande à nos potes s'ils n'ont pas trouvé un portable via Facebook. Le truc, c'est que ce n'est PAS la réalité. Et surtout, les réseaux sociaux peuvent avoir un gros impact sur la confiance en soi. Et ça, on met peut-être un peu trop de temps à le comprendre. 

#10.  Se perdre en chemin 

La vingtaine, c'est le moment où l'on peut expérimenter. On se teste, on se cherche, on tente tout et n'importe quoi puisque techniquement, on peut être tout ce que l'on veut. Alors on s'éparpille, on se croit invincible et on oublie qu'on fond, on n'a que 20 ans.  Mais quand on est aussi jeune et aussi libre, on peut vite se perdre en chemin. Mauvais choix, mauvaises personnes, mauvais timing... rassurez-vous, ça s'arrange avec le temps. Promis

Crédit : HBO
À lire aussi
10 gifs qui illustrent parfaitement notre état à la rentrée
À lire aussi
Ces choses que seule une BFF a le droit de nous dire 
À lire aussi
Ces petits signes du quotidien qui prouvent que votre relation devient sérieuse 
À lire aussi
10 preuves que votre BFF est irremplaçable
À lire aussi
10 choses à tenter avant de quitter son mec 
À lire aussi
8 conseils sexuels que j'aurais aimé donner à l'adolescente que j'étais
Commentaires
Vous devez être connecté pour poster un commentaire
ou s'inscrire
Encore plus de contenus
10 erreurs que l'on fait toutes avant d'avoir 30 ans 
S'inscrire
false
Notifications
Bientôt disponible